Faire-part.info

Allaitement : le pour et le contre

Le retour à tout ce qui est naturel et bio est très tendance. Les média et les médecins préconisent l’allaitement, tout simplement parce qu’il est prouvé que le lait maternel est le meilleur aliment pour le bébé. De plus en plus de femmes allaitent, mais au final, chaque femme est libre de disposer de son corps, il s’agit donc d’une décision très personnelle !

Le

Allaitement : 1000 & 1 vertus ? Oui !

Le lait maternel est préconisé jusqu’à 6 mois, car il répond exactement aux besoins du bébé : nous ne savons pas reproduire chimiquement ce que la nature a créé de façon si parfaite. Ce lait est un véritable concentré d’anticorps (indispensables pour se protéger des maladies) et contient les lipides, protéines et glucides dont le bébé a précisément besoin. Le lait évolue naturellement pour s’adapter aux besoins du bébé, c’est tout simplement le top du top en matière de nutriments, vitamines et minéraux ! L’allaitement a aussi des effets bénéfiques sur la maman : il favorise la normalisation du poids après la naissance (ça c’est un bon argument…), régule la tension artérielle, diminue le risque de cancer du sein ou de l’ovaire, favorise la reminéralisation osseuse. Bref beaucoup de vertus, mais aussi des inconvénients : le contexte actuel culpabilise celles qui prennent la décision de ne pas allaiter, mais soyons clairs : une femme qui n’allaite pas n’est pas une mère indigne !

Allaitement : ça coule de source ? Non !

Etre une femme et tout assumer n’est pas simple ! Il est tout d’abord naturel d’avoir peur d’allaiter : donner le sein, c’est devoir accepter le côté « animal » de la chose, pour certaines il sera trop dur psychologiquement de passer du statut « érotique » des seins à leur statut nourricier. La peur du regard du partenaire est souvent liée à cette angoisse. Tout dépend de la capacité de la femme et de son compagnon à gérer cette étape de vie. Il y a d’ailleurs des hommes qui accepterons mal et se sentiront même jaloux et frustrés, il est donc important de prendre la décision à deux : la femme ne peut pas tout porter sur ses frêles épaules ! La peur des crevasses et gerçures est aussi un frein, il faut savoir que cela disparait dans la majorité des cas et qu’il suffit souvent de bien positionner le bébé et de prendre soin de soi pour les éviter. Mais la peur de ne pas retrouver son corps d’avant, de ne plus plaire à son partenaire est légitime. Autre problème, le temps : les premières semaines, les besoins du bébé ne sont pas réguliers, ce qui suppose une grande disponibilité. Allaiter est une contrainte réelle pour les femmes actives, fatigue et  manque de temps sont à prendre en compte : toutes les femmes ne sont pas égales face à ces problèmes, chacune doit donc se sentir libre de décider !

N’hésitez pas à partager votre expérience, vos arguments sans tabou ni préjugés, la parole est aux femmes !

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Faire-part Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO

Suivre l'actualité
de Faire-part.info
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO