Faire-part.info

Etre enceinte et faire du sport : la méthode Pilates

La méthode Pilates

Le

Sport et grossesse

La grossesse n’est pas une maladie… certes, mais si le sport est bon pour la santé, dans le cas d’une femme enceinte, mieux vaut choisir un sport adapté. De façon générale, pendant la grossesse, il est déconseillé de pratiquer tous les sports faisant risquer coups et chutes à la femme enceinte. Toute forme de violence à cette période augmente les risques de contractions, accouchements prématurés ou fausses couches. Mais une activité physique douce (marche, natation) est par contre recommandée pour garder la forme, lutter contre le stress et se donner plus de chances de retrouver sa ligne après. Le Pilates est un parfait exemple de sport qui peut être pratiqué pendant la grossesse (après avis de votre gynéco ou obstétricien), Carla Bruni et Madonna l’ont bien compris !

Le Pilates pendant la grossesse

Le Pilates est une méthode de gym douce qui nous vient des USA (fondée par Joseph Hubertus Pilates dans les années 20). Plus qu’un sport, il s’agit d’une méthode globale (au sol ou avec machine) qui fait de plus en plus d’adeptes car elle s’avère adaptée à tous et très efficace à court et long terme. Le principe de base est de prendre conscience de son corps en pensant chaque mouvement, de travailler avec la respiration adaptée et de privilégier la qualité du mouvement plutôt que la quantité. Les vertus principales du Pilates sont de renforcer les muscles profonds (dos, abdominaux, fessiers), de retrouver une bonne souplesse, de muscler de façon longiligne et harmonieuse et de détendre. Le Pilates est intéressant pour la femme enceinte car : il contribue à corriger les mauvaises postures (le centre de gravité change au cours de la grossesse), il renforce la ceinture abdominale (plus facile de retrouver la ligne après), nous apprend à maitriser la respiration et enfin permet de lutter contre le stress, ce qui est bon pour le moral de la future maman.

Il est possible de pratiquer le Pilates du début de la grossesse (certaines préfèreront attendre que les petits tracas du 1er trimestre soient passés), et ceci jusqu’au troisième trimestre (arrêt imposé par les limites physiques). Comme pour tout autre sport, il faut être raisonnable, écouter son corps et choisir un professeur sérieux qui se sera réellement formé et sera donc à même de suivre votre évolution.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Faire-part Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO

Suivre l'actualité
de Faire-part.info
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO