Faire-part.info

Contractions, quand consulter ?

Les contractions sont normales pendant la grossesse, surtout pendant le dernier trimestre de grossesse. Mais comment savoir s'il est nécessaire de consulter ? Voici comment faire la différence.

Le

Distinguer les contractions des douleurs ligamentaires

Premièrement, il est important de différencier les tiraillements, autrement appelés douleurs ligamentaires, qui sont liés à la transformation du corps où au travail du corps. Porter un bébé pèse sur le ventre et ça peut faire mal. Ça ressemble à des petits coups d'aiguilles et c'est généralement plus long qu'une contraction. Ces douleurs peuvent aussi se ressentir dans le bassin, l'aine ou le pubis. Ensuite, il faut dissocier les coups donnés par le bébé. Il peut taper directement dans l'utérus ou la vessie et tend votre ventre, mais à un seul endroit.

Les contractions comme son nom l'indique sont une contraction de l'utérus. Votre bas-ventre devient alors tout dur uniformément et une douleur peut se faire ressentir (ou non). C'est un peu comme si vous contractiez vos abdominaux. Les contractions peuvent aussi se ressentir dans le bas du dos (mal aux reins), elles sont alors plus douloureuses.

Les contractions peuvent survenir dès le début de la grossesse, mais sont similaires à des maux de ventre. Dès le quatrième ou cinquième mois, elles sont plus régulières, mais ne nécessitent pas forcément une attention particulière. D'une durée de 20 secondes à 1 minute, elles peuvent survenir trois ou quatre fois par jour, notamment en fin de journée, ou lors d'efforts physiques, comme une longue balade par exemple. Il est donc important de se ménager.

Certaines femmes auront des contractions nombreuses pendant toute leur grossesse sans que ça n'ait d'incidences sur leur col tandis que d'autres seront déjà en travail avec seulement une vingtaine de contractions.

Soulager les "fausses contractions"

En fin de grossesse, elles peuvent se faire plus fréquentes et douloureuses. Pour vous soulager, vous pouvez tenter plusieurs méthodes :

  • Allongez-vous sur votre canapé ou dans votre lit et relevez vos pieds contre le dossier ou contre le mur et respirez bien ;
  • Si vous êtes à l'extérieur, asseyez-vous, tendez vos jambes devant vous pour détendre votre corps et respirez ;
  • Prenez des antispasmodiques (type spasfon) ;
  • Prenez un bain chaud ;
  • Détendez-vous sur un ballon gonflable, très pratique en fin de grossesse
  • Évitez également de toucher votre ventre, car cela favorise les contractions.

Ces "fausses" contractions de travail douloureuses et fatigantes, mais n'ont aucune incidence sur la modification du col de l'utérus.

Quand consulter ?

Si vos contractions surviennent brusquement, sans que nous n'en ayez eu dans les mois précédents et qu'elles sont nombreuses (plus de 10 par jour) et douloureuses, accompagnées de saignements ou de pertes importantes, il est plus prudent de consulter votre gynécologue ou de vous rendre aux urgences obstétriques.

On vous fera une échographie pour vérifier votre col et évaluer si ce sont des contractions de travail ou non. Si c'est le cas et qu'il est trop tôt pour accoucher, il faudra stopper le travail par des médicaments. Cela s'appelle alors une Menace d'Accouchement Prématuré (MAP).

À chaque rendez-vous chez votre gynécologue, n'hésitez pas à lui dire également si vous ressentez des contractions, il saura vous rassurer et voir si elles interagissent sur votre col.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Faire-part Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO

Suivre l'actualité
de Faire-part.info
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO