Faire-part.info

Contrôler son poids pendant la grossesse

Quand on est enceinte, il est important de contrôler son poids et son alimentation. Le surpoids comme la maigreur sont des facteurs de risques pour la maman et le bébé. Alors quel est le poids idéal pendant la grossesse ?

Le

Le poids idéal

Maîtriser son poids pendant la grossesse favorise une grossesse et un accouchement sans complications. En modérant sa prise de poids, c'est aussi plus facile de revenir à son poids d'avant bébé. Pour autant, la prise de poids doit être suffisante pour constituer des réserves suffisantes pour l'allaitement et contrôlée pour prévenir à long terme le risque de certaines affections comme le diabète, l'obésité ou les complications cardiovasculaires.

La prise de poids idéal pendant une grossesse est de 9 à 12 kilos. Pour les grossesses gémellaires, on compte 3 à 4 kg supplémentaires. Pour vérifier votre prise de poids, votre gynécologue ou sage-femme vous pèsera à chaque consultation. En cas de surcharge pondérale, la prise de poids est plus modérée que la moyenne, mais ne doit jamais être inférieure à 7 kg. À l'inverse, une femme trop maigre avant sa grossesse devra prendre au minimum 12 kg.

Même si aurait tendance à se dire que puisqu'on est enceinte, on peut se faire plaisir, c'est justement l'occasion de manger équilibré et de manière structurée, ce qui apportera des bienfaits au bébé comme à la maman. Au contraire, une maman trop mince devra bien s'alimenter pour pouvoir porter son bébé sans s'épuiser. Car ce n'est pas le fœtus qui aura des carences, il prend ce dont il a besoin dans les réserves de sa maman. Par contre, cette dernière sera plus fatiguée et sujette à des affections n'ayant plus assez de réserves pour elle-même.

Une prise de poids dissociée

Généralement, on ne grossit pas de la même manière en début de grossesse qu'en fin de grossesse. Si certaines femmes se cantonnent à 1 kg par mois, on a plutôt l'habitude de voir des femmes qui prennent entre 4 et 5 kg en début de grossesse. Cette prise de poids correspond aux réserves lipidiques et à l'augmentation du volume sanguin circulant.

En fin de grossesse, la prise de poids se situe autour de 1 à 2 kg par mois et profite surtout au fœtus et au placenta.

Une prise de poids excessive favorise les risques materno-fœtaux

Le surpoids, acquis avant ou pendant la grossesse est un facteur de risque materno-fœtaux : diabète gestationnel, risque thrombo-embolique, hypertension artérielle… Il augmente également le taux de prématurité du bébé ainsi que le risque de césarienne. Une prise de poids excessive majore également le risque d'obésité maternelle à long terme.

Une prise de poids insuffisante favorise les fausses couches

Ne pas prendre assez de poids pendant sa grossesse est un facteur de fausse couche. Apparemment, cela ne jouera pas sur le poids de naissance du bébé, excepté en cas de dénutrition sévère au 3e trimestre de grossesse.

Que vous soyez en surpoids ou en déficit de poids, un régime alimentaire spécifique est conseillé et l'apport d'une diététicienne peut vous aider. Dans tous les cas, la grossesse comme la période d'allaitement ne sont pas des périodes favorables pour des régimes hyperprotidiques ou hypocaloriques.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Faire-part Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO

Suivre l'actualité
de Faire-part.info
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO