Faire-part.info

L'allaitement recommandé pour la santé de bébé et de maman (2/3)

La Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques (DREES) a réalisé une étude sur l'allaitement, utilisant des données recueillies en 2013. Dans cette deuxième partie, on apprend en quoi l'allaitement favorise la bonne santé de bébé et de sa maman.

Le

Selon l'Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé (ANAES) l'allaitement présente un certain nombre d'avantages pour la santé du nourrisson. Il le protège des :

  • Infections gastro-intestinale
  • Infections ORL
  • Infections respiratoires.

Ses bénéfices pour le développement cognitif et son rôle dans la prévention de l'asthme, des maladies allergiques et du diabète sont généralement reconnus.

Du point de vue de la santé de la mère, le fait d'allaiter constituerait un facteur protecteur des cancers du sein en période pré-ménopausique, de l'ovaire, mais aussi de l'ostéoporose. Il réduit, en outre, les risques d'hémorragie du post-partum et serait susceptible d'accélérer le retour au poids initial de la mère après la naissance.

Sur ces bases, la Haute Autorité de santé (HAS) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS 1999) recommandent l'allaitement exclusif jusqu'aux 6 mois de l'enfant et au moins jusqu'à 4 mois pour un bénéfice santé.

Pour autant, les femmes qui décident de ne pas allaiter, que ce soit pour des raisons personnelles, physiologiques ou professionnelles ne doivent pas se sentir culpabilisées. L’allaitement constitue un choix strictement personnel, dans des contextes culturels différents.

L'étude Épifane de 2012 précise que l'allaitement en France relève principalement de l'allaitement exclusif, avec seulement 9 % des enfants nourris en association avec des formules lactées (12 % en 2010 d'après l'enquête nationale périnatale). Les données issues de la cohorte Elfe précisent que l'allaitement prédominant (où l'enfant peut recevoir d'autres boissons comme de l'eau ou des jus de fruit mais pas de lait infantile ou animal) représente à la naissance 85 % du total de l'allaitement.

Le fait d'être le premier (ou le seul) enfant né augmente la probabilité d'un allaitement maternel (65 % parmi les enfants de premier rang, contre 63 % parmi les suivants) alors que le sexe de l'enfant n'apparaît pas comme un critère distinctif. Le fait que les enfants de rang 3 et au-delà soient allaités un peu plus souvent et plus longtemps que ceux de rang 2 pourrait être lié en partie à la durée plus longue du congé de maternité à partir du troisième enfant ou à la prise d'un congé parental

Pourquoi les femmes choisissent d'allaiter ?

L'enquête nationale périnatale de 2010 permet d'expliquer les motifs des choix des mères en matière d'initiation à l'allaitement :

  • Santé, le bien-être et le bon développement du bébé (68 %)
  • Choix normal ou évident (15 %)
  • Etablissement de la relation mère-enfant (8 %)
  • Raisons pratiques (4 %)
  • Raison médicales (- de 2 %)
Reportage : Etude allaitement

Etude, 2 enfants sur 3 sont allaités à la naissance (1/3)

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Faire-part Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO

Suivre l'actualité
de Faire-part.info
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO