Faire-part.info

Moins d'un enfant sur 5 allaités pendant 6 mois (3/3)

La Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques (DREES) a réalisé une étude sur l'allaitement, basée sur des données datant de 2013. Cette troisième partie de l'étude révèle que moins d'un enfant sur 5 est allaité pendant 6 mois, âge jusqu'au quel l'allaitement exclusif est recommandé.

Le

En s'appuyant sur les deuxième et troisième certificats (au 9e et 24e mois) des enfants nés en 2011 et 2012, on peut estimer qu'environ 10 % des mères arrêtent l'allaitement dès la sortie de la maternité.

Ainsi, la part des enfants allaités, de façon exclusive ou mixte, n'est plus que de 50 % à 5 semaines et de 40 % à 11 semaines. Cette période correspond à la fin du congé maternité pour les grossesses uniques, et ainsi à la reprise éventuelle d'une activité professionnelle (pour les femmes en emploi qui ne prolongent pas leur congé maternité par d'autres formes de congé). Au seuil des 4 et 6 mois recommandés par les professionnels et les experts, ils ne sont plus respectivement que 30 % et 18,5 % à être allaités, soit moins de la moitié des enfants allaités à la naissance dans le premier groupe et près du quart dans le second.

Parmi les enfants nourris au lait maternel, la durée moyenne d'allaitement est de 19 semaines, avec une médiane située entre 15 et 16 semaines. Alors que certains départements présentent une durée moyenne de l'ordre de 15 semaines (Aisne, Ardennes, Nièvre, Haute-Marne, Pas-de-Calais ou Somme), d'autres comme Paris, l'Aveyron ou la Martinique ont une moyenne supérieure à 23 semaines, et jusqu'à 26 semaines en Guyane.

Le fait que la mère soit agricultrice, cadre ou sans activité, avec plusieurs enfants au foyer et qu'elle soit âgée de plus de 30 ans est corrélé à une plus forte propension à l'allaitement maternel au-delà de dix semaines. Les enfants allaités pendant au moins six mois, soit vingt-cinq semaines, représentent 18,5 % des enfants en 2013. Les femmes concernées sont plus souvent âgées de moins de 20 ans ou de plus de 30 ans, non actives, cadres, agricultrices ou membres des professions intermédiaires, avec plus de deux enfants dans la famille. La disponibilité des femmes inactives et la souplesse des horaires dans certaines professions entrent sans doute en compte.

 

 

 

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Faire-part Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO

Suivre l'actualité
de Faire-part.info
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO