Faire-part.info

Le traitement contre la jaunisse favoriserait-il les cancers ?

Deux études réalisées par des chercheurs de l'Université de Californie aux États-Unis remettent en cause le traitement par photothérapie dans le cadre de la jaunisse du nouveau-né. Il s'avère qu'elle pourrait favoriser les cancers infantiles, et notamment la leucémie aiguë myéloïde.

Le
Traitement par photothérapie

Deux études américaines remettent la technique en question

Une étude réalisée par les chercheurs de l'Université de Californie, aux États-Unis, et publiée le 23 mai 2016 dans la revue Pediatrics vient de révéler que le traitement contre la jaunisse du nouveau-né pourrait favoriser le développement de cancers pédiatriques. Pour soigner la jaunisse du nouveau-né, les médecins utilisent la photothérapie, or, la lumière bleue diffusée par l'appareil serait nocive.

Une première étude nommée "Photothérapie néonatale et cancer infantile" a été réalisée sur 5 144 849 enfants, tous nés entre 1998 et 2007 dans des hôpitaux californiens. Et le résultat montre que le risque de développer une leucémie aiguë myéloïde est 1,6 fois plus élevé lorsque l'enfant a été traité avant l'âge de 1 an par photothérapie.

Les chercheurs spécifient dans le rapport que "la photothérapie pourrait augmenter le risque de cancer infantile, même faiblement. Ce risque devrait être pris en compte avant de prendre la décision d'une photothérapie."

Une deuxième étude intitulée "Étude rétrospective de cohorte sur la photothérapie et les cancers de l’enfant en Californie du Nord" réalisée sur 499 621 enfants nés entre 1995 et 2011 a livré les mêmes résultats.

Limiter la photothérapie sur les nouveau-nés

Dans l'attente de pouvoir confirmer leurs études, les scientifiques demandent de limiter les traitements par photothérapie. Ils recommandent également d'informer les parents des risques d'utiliser ce traitement par lumière bleue.  

Surveiller la jaunisse

La jaunisse du nourrisson (ictère) est une maladie infantile qui se caractérise par un taux élevé bilirubine. En résulte une coloration de la peau et des globes oculaires. Bien souvent bénigne, elle survient dans 90 % des cas sur des bébés prématurés et dans 60 % des cas sur des bébés nés à terme.

Elle survient dans les 24 à 72 heures après la naissance du bébé. C'est la sage-femme ou le pédiatre qui décide de traiter l'enfant par photothérapie. Ce traitement n'est pas obligatoire si le taux de bilirubine descend de lui-même rapidement.

La jaunisse ne doit pourtant être prise à la légère, car elle peut être toxique pour le cerveau de bébé.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Faire-part Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO

Suivre l'actualité
de Faire-part.info
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR FAIRE-PART HEBDO